Nisa au Turkmenistan

L’urbanisme a l’epoque parthe (247 av. J-C. – 226 ap. J-C)

 

 

Le noyau de l’immense empire Parthe – est ce vraiment Turkmenistan ? Ce jour, le sud de pays turkmene - la patrie historique des nomades Parni. La terre devenu l’arene de l’activite urbaniste et l’essor de l’architecture antique a l’epoque. Le creation des nouveaux principes en construction - des cites et des burgs sous la protection de l’Etat fort. Formation des villes nouvelles comme des centres administratifs lies aux systemes d’irrigation, des canaux et aux routes commerciaux dans la region. Dorenavant, ces centres- villes font l’administration dans une region, faire partie du commerce entre Chine et Rome. L’Etat Parthe protege – non seulement des villes (et aux alentours), mais aussi des routes commerciaux- Route de la Soie. La protection des espaces devient le principe naturel a l’organisation architecturale de Parthie.

L’empire parthe fait l’evolution de l’architecture au sud du Turkmenistan, dans son berceau. Les travaux archeologiques deterrait la couche culturelle parthe que fait l’image des bourgs, la planification et fait la conlusion generalisee sur la culture urbaniste de cette epoque -la. Les cites parthes avaient ete baties sur la foundation nouvelle, mais pas loin des batiments archaiques. Ayant continue sa ligne historique et son developpement. Vestiges de batiment archaique devenait le noyau d’une nouvelle ville, l’ark- forteresse. Le guide antique a I-er siècle ap. J-C. temoigne que le sud de Turkmenistan avait eu l’organisation pour des caravanes en cours de Route de la Soie: a Nisa (Parthaunisa, Parfavnisa), Anev (Gatar), Koynekala (Sirok, Gawers), aussi que de nombreux villages, dans l’espace a la region. Maintien de l’ordre et developpement du commerce Route de la Soie, demandaient la construction des caravanserail, bazars, avant-postes varies et la creation des productions locales – l’agriculture, matieres premieres, tissage, marchandises, des artisans.

Planification des villes continuent la ligne quand des forteresses archaiques (rond ou polygone en forme) deviennent des citadelles- ark aux villes parthes (Nisa nouvelle, Merv- Erk Kala, Anev- Gatar, Koynekala a Gawers) et aux approches de ville, s’apparait le 3-eme element nouveau – une banlieue agricole (des champs agricoles, construction rurale, avec un mur d’enceinte pour proteger une banlieue).

Fortresses nouvelles de Parthie, elles changaient de forme pour un rectangle ou un polygone regulier, avec des remparts renforces par des tours de combat. Sur les fondements eleves, ils faisaient construire  des batiments des temples et des palais royals ou administratifs. Planification urbaniste de pouvoir parthe se trouvait a l’citadelle-ark, sur la position centre, enforcee par murs en terre battue. Ca devenait d’etre des citadelles- ark royales avec l’ensemble architectural des palais, temples et des constructions particulieres pour tresorerie, tombeau. Surface des villes antiques atteignait 100-300 hectares a la construction serree. La vie economique se deplace en banlieue ou se trouve des quartiers residentiels, des artisans et du commerce. Des bazars, places marchandes, passages, maisons de l’aristocratie locale, les ateliers d’artisan se formaient au systeme des rues autour de la route vers une citadelle royale. L’unite de l’espace entre la citadelle et la benlieue composait la particularite de la composition architecturale a l’epoque parthe. Cites antiques se voyaient comme l’element naturel de l’environnement – la montagne a l’arriere –plan, entoure par des vergers, vignes et des champs.

Cite parthe se composait de trois elements: une citadelle- ark, l’espace publique (quartiers residentiels et artisanals) et la banlieue agricole.

 

Nisa (Parthaunisa), 247 av. J-C

Capitale royale parthe. Le nom grec – Parfavnisa. Les vestiges de cette ville se trouve 14 km a l’ouest de Achgabat (Turkmenistan). Elle etait batie comme le centre administratif et economique de Parthie, par la dynastie Arsacides, a peu pres 247 av. J-C.  A l’epoque, c’etait une grande ville mais moins que l’Antioche de Margiane (Gyaur Kala). Nisa se composait de la vieille citadelle, la ville publique (Nisa Nouvelle) toutes entouree par les murs defensifs et hors de la ville la forteresse royale - Nisa Antique – aussi connue sous le nom Mithridatkirt apres le roi parthe – Mithridate I (171-139 av. J-C.)

Nisa Nouvelle (en fait c’est plus ancienne) – s’apparaissait sur le fondement d’un bourg archaique et elle repetait sa ligne brisee, vue en plan. Les remparts haut de 3 m et 7 km de long qu’etaient flanes par des tours rectangulaire. L’acropole se trouvait a la partie sud-ouest de la ville, sur la coline naturel. Sa banlieue agricole etait aussi protegee par des murs. Les excavations ne revelent pas la planification complete de la ville, mais elles font connaitre des differents types de constructions. On a trouve la citadelle et des quartiers residentiels, bien organises et planifies. Maisons avaient l’amenagement interieur. La grande-rue de la porte vers la citadelle, divisait la ville en deux. Le bazar se trouvait pres du carrefour principal, aussi  que des batiments de service public. C’etait le lieu dynamise pour les habitants de la ville. Necropole se trouvait a la partie nord-est de la ville.

Batiments de service public, ils se decoupaient sur le fond de composition, par la planification et par la ligne (comme une silhouette de montagne). Les approches soulignees par des allees riches que s’eloignaient vers les jardins de banlieue. Corolles des toits plats en gradins, faites pour l’achevement de composition (un creneau en gradins avec une fleche au milieu).

Nisa Antique se perfectionnait et se definissait  le style de l’architecture parthe:

Planification:

- de la position de ville sur l’elevation (sur des points hauts de relief)

- a la sortie des torrents (rivieres)

- situe au pied d'un massif, sur terrain plat

-pratique de l’agriculture d’irrigation/ sans digues

- l'amenagement riche des espaces verts de la ville

- construction etroite de quartier residentiel, avec des cours et des rues petites

- l’amenagement des batiments monumentals en dehors des remparts mais de pres d’une porte de ville

 

Nisa Antique ( Vieille Nisa)

Vue en plan, elle est le pentagone irrigulier, etendue du nord au sud , de 14 hectares. Remparts epais 8-9 m a la bas et 3-3.5 m en haut, renforces par 43 tours rectangulaires – a l’intervalle de chaque 25-30 m. Tours regulieres etaient de 4-4.5 m de largeur, s’ayant sorti presque 3 m de la surface des remparts. La partie nord des remparts avaient quatre tours principals, 13 m de large et 20 m de haut.

L’amenagement interieur se compose de deux complexe architecturals – au nord et au sud. Le complexe du nord – destine a la tresorerie, la sommellerie, des constructions de menage. Le complexe du sud (ou le central) prenait la surface considerable a l’interieur de la forteresse. Il se composait de l’ensemble du temple rond, le batiment en tour, construction de palais avec la salle caree ceremonial et des casernes pres des remparts d’est. Tous batiments se composaient d’un ensemble par des corridors interieurs, place principale, bassins artificiels, jardins…

 

La porte de Nisa se trouvait au milieu des remparts, sur la pente douce 3.5-4 m de hauteur. L’autre porte se trouvait pres de la tour d’ouest, fortifiee par des labyrinths (comme on trouve dans l’architecture de forteresse de Khorasan (Perse- d’ou vient le soleil))

Arsacides et des pretres prechaient le Zoroastrisme

 

Architecture de Nisa Antique

La forteresse royale parthe – Vieille Nisa - est le plus important des etapes dans l’histoire de l’architecture monumentale au sud du Turkmenistan. Par sa forme orginale, l’architectonique des batiments publics et des constructions de culte.

 

Complexe central (du sud), III- I siecles avant J-C:

-          Palais

-          Construction ceremoniale a la salle carree: Surface de salle - 20 X 20 m, elle se trouve pres d’un batiment – presume par les archeologues comme un palais. Trois baies de la salle, tournees vers la place principale, que se trouvait devant le complexe. La porte centrale etait grande et haute, compare avec trois baies de cote. A cote de porte -les pylones forts avec des redans elargissant a l’exterieur. Il y a eu aussi le passage a l’interieur de l’ensemble.

L’interieur de la salle divisee a deux niveaux, a la verticale. Au premier niveau, des colonnes adossees semi-circulaires – pilastres (52 cm de diametre). Trois metres de haut, revetus de pierre, ornes de cannelures. Chapiteau a l’ordre dorique, avec une petite echine et un abaque. Les murs enduits, peint par les lignes rouges a meandre, plamette, rond

Au niveau superieur - des sculptures coloriees en argile dans les niches, entoure par des colonnes. Sculptures d’homme vetues au vetement parthe et sculptures de femme dans manteaux, toutes de couleur blanche ou rouge. Colonnes faite a l’ordre corinthien stylise (60 cm de diametre et 4,5 m de haut, colonnes de brique avec un noyau de bois, enduite albatre), dont des chapiteaux decores de feuilles d’acanthe en terre cuite

Quatre grande colonnes de brique cuite, chacune a quatre palettes, au centre de la salle (8 m de hauteur). Elles supportaient le plafond en bois. L’architrave plate, la frise avec des triglyphes et des metopes, la corniche en forme d’un quart-de-rond

Le passage, dans le mur du nord, va vers le petit local peint au rouge jusque 1,5 m du bas en haut, puis peint en blanc jusqu’au plafond

Des murs de brique crue, 3-6 m de large. Plinthes en bas de mur, en relief d’une tete de lion, une massue ou des fleches avec un carquois.

Plafond de bois a chevron, avec le carre central fait comme un plafond de caisson (d’apres Pugatchenkova)

Cette salle survivait deux periodes de reconstruction dont la periode finale decrite ci-dessus. La premiere periode etait plus modeste. Elle servait toujours comme la salle du trone pour la famille royale parthe

 

-          Temple en tour: Fondement massif 20 X 20 m et 8 m de haut, tous murs de brique crue. Deux rangee de corridors interieurs accompagnaient cette construction. En haut de la tour – la statue de culte et le feu sacre. La porte centrale vers la place principale, avec le porche a colonnes

-          Temple a la salle ronde: Construction finale dans l’ensemble associe, vue en plan, le rond de 17 m au diametre, entouree par le carre des corridors interieurs. Construction de couverture a chevron - la forme du dome en bois. L’interieur de la salle faite par le platre de couleur blanche. Niveau superieur orne par des colonnes adossees aux murs, des chapiteaux decores de feuilles d’acanthe en terre cuite. Dedans, dans les niches – des sculptures argiles des Déesses parthes.

La plate-forme elevee de la colline de l’ensemble architectural faite le regner sur trois petit bassins, jardins, allees aux arbres - toutes a l’alentour. Le fond de la montagne, fait la vue spectaculaire et monumentale de la forteresse.

Complexe du nord (III- II siecles avant J-C), il eut ete fait pour l’utilisation pratique.

-          La maison carree, surface de la construction 59,7X 59,7 m. Composition faite de 12 locals amenages au perimetre de la cour interieure – l’atrium (la piece centrale de 38 X 38 m). Planification de la maison fut faite selon les points cardinaux. L’amenagement des locals se suivirent par des groupes de trois locals a chacun. Chaque groupe s’unifiait par un passage en enfilade, s’ayant ouvert au milieu vers la piece centrale – l’atrium.

L’atrium etait orne par le portique a colonnes, du cote sud de la piece – deux rangee des colonnes.

L’interieur des locals etait amenages avec une rangee centree de colonnes, le long d’un passage, mis sur des bases de pierre ouvre, de deux cotes – les elevations rectangulaires en forme d’un grand rayon, de brique crue enduite (1.8 m de large et 60-70 cm de haut). Ici, les archeologues trouvent des rythons parthes en ivoire, que maintenant sont au musee d’histoire a Achgabat. Les murs de la maison de brique crue (de taille 39-40 cm de large et 11-12 cm de haut).Les futs des colonnes etaient en bois et la couverture de bois a chevron. Les portes des locals etaient murees.

L’autel se trouvait en face de la porte centrale. Il etait en forme d’une colonne peinte de 1-1.2 m de haut, a la base ronde et la plinte carree

A SUIVRE.....

 

Turkménistan

  • les guides francophones

Guides francophones de Turkmenistan sont a votre disposition. Attention! Prestations de guide est le choix libre de voyageurs. Demandez voyages et sejours guides ou non guides. Ca depend de votre idee de route et formalites locales. Souplesse d`offre est toujours possible